Pourquoi déconstruire ?

De : Pierre-André Taguieff
Collection : Essais & Documents
21,00 
check_circle
Disponible en ligne
Livré chez vous à partir du samedi 01 juin
Tous les prix incluent la TVA. Expédié et vendu par les Éditions H&O.
RÉSUMÉ :
Origines philosophiques et avatars politiques de la French Theory

Qu’est-ce que la « déconstruction » ? Quelles sont les origines philosophiques de ce mot magique, brandi par tous ceux dont le but, déclaré ou non, est de criminaliser l’Occident en le réduisant à une expression du racisme, de l’esclavagisme, de l’« hétéro-patriarcat » et de l’impérialisme colonial ? Cette civilisation redoutable dont les proies seraient les peuples dominés, racisés, opprimés, et les minorités essentialisées en tant que victimes « systémiques ». Ainsi la civilisation occidentale se trouve-t-elle convoquée devant un nouveau grand Tribunal de l’Histoire pour répondre de ses crimes, imaginaires ou réels, et, surtout, elle est la seule civilisation à être mise au banc des accusés.
Au croisement de la recherche universitaire et du militantisme politique, le décolonialisme, l’intersectionnalité, la « théorie critique de la race », la « théorie queer », la « théorie du genre », mais aussi le « wokisme », né d’une corruption idéologique de l’antiracisme et du féminisme importée des campus étatsuniens, se sont peu à peu diffusés dans les médias et dans la société tout entière grâce à une propagande violente et culpabilisante puisant dans un imaginaire victimaire.
Dans ce livre incisif et documenté, qui part d’une réflexion sur la pensée de Nietzsche et sur ses mésusages par les disciples français de Heidegger, Pierre-André Taguieff analyse ces théories aussi foisonnantes qu’inconsistantes et dénonce l’émergence de ce nouvel esprit totalitaire qu’il faut se garder de réduire à ses effets les plus médiatisés, comme ces « déboulonnages » spectaculaires illustrant la violence purificatrice de la « cancel culture ». De fait, ce néo-puritanisme obscurantiste, inquisitorial et punitif représente, dans les démocraties occidentales, un défi majeur pour les défenseurs de la liberté d’expression, de pensée et de création.

« [Un] livre érudit, mais parfaitement accessible, de Pierre-André Taguieff, ce philosophe inclassable, mais incontournable, dont la fécondité n'a de pair que la rigueur et l'ampleur de vue. » Jacques Julliard, Marianne.
CARACTÉRISTIQUES :
Date de parution
ISBN
Type
Nombre de pages
24/11/2022
9782845474000

256
À PROPOS DE L'AUTEUR :
Philosophe, politiste et historien des idées, directeur de recherche au CNRS, Pierre-André Taguieff est l’auteur de plus d’une cinquantaine d’ouvrages, parmi lesquels La Force du préjugé. Essai sur le racisme et ses doubles (1988), La Nouvelle Judéo­phobie (2002), La Couleur et le Sang. Doctrines racistes à la française (2002), La Foire aux « Illuminés ». Ésotérisme, théorie du complot, extrémisme (2005), « Race » : un mot de trop ? Science, politique et morale (2018), L’Imposture postcoloniale. Science imaginaire et pseudo-antiracisme (2020), L’Antiracisme devenu fou. Le « racisme systémique » et autres fables (2021), Qui est l’extrémiste ? (2022).