Mortelle religion

(Broché)
de Dr Wendell Waters (Auteur)
0 commentaire(s) client
19,00 €
19,00 €
EN RÉSUMÉ

Du caractère pathogène de la doctrine chrétienne

La religion chrétienne se présente comme une forme de sagesse. Elle prétend soulager les souffrances de l’âme, aider les personnes face à la maladie, apaiser les angoisses existentielles. Mais qu’en est-il vraiment ?
Le Dr Wendell Watters, qui exerce depuis de nombreuses années auprès d’individus, de couples et de familles, démontre dans ce livre que la doctrine chrétienne agit plutôt à l’encontre d’un développement humain sain. Il nous explique par quel processus elle affecte l’estime de soi, la sexualité et les interactions sociales. Pour lui, pas de doute : la religion nuit gravement à notre santé !
Mais la pensée chrétienne n’est pas seulement un problème pour les individus et les familles. C’est la société tout entière qui en pâtit. Le sexisme, par exemple, vient tout droit de l’image de la femme que cette doctrine a imposée pendant des siècles. Son obsession nataliste a longtemps encouragé la constitution de familles inadaptées, véritables foyers de névroses. L’ignorance et l’irresponsabilité sexuelles qu’elle encourage sont directement à l’origine de maux comme le viol ou les abus sur mineurs.
Il est aujourd’hui vital de remettre en question ces mythes destructeurs qui infantilisent l’être humain. C’est à ce véritable sursaut humaniste que l’auteur nous invite ici.

Rejoignez-nous sur Facebook.

À PROPOS DE L'AUTEUR
Dr Wendell Waters

Wendell W. Watters est docteur en médecine, psychiatre, psychanalyste et professeur émérite de psychiatrie à l’université McMaster au Canada. Spécialiste de la thérapie familiale et de couple, pionnier du droit à l’avortement, il a consacré sa vie à aider les personnes ayant des problèmes relationnels ou sexuels et a publié de nombreux articles sur ces sujets dans des revues scientifiques.

FICHE DÉTAILLÉE

320 pages au format 14,5 x 21 cm
Photo de couverture © Sami Sarkis / Photographer’s Choice / Getty Images.
Traduit de l’américain par Marion Przetak.